Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Gazette des Olonnes

Blog du pays des Olonnes et environs : Photos, informations, loisirs et actualités

La Gazette des Olonnes

La pêche à la morue aux Sables d'olonne au XVIème siècle

En hommage aux pêcheurs sablais qui autrefois partaient de longs mois pêcher la morue sur les bancs de terre-neuve, j'ai écrit un poème "Départ des Terre-Neuviers" sur mon autre blog que j'ai eu envie de partager avec vous

La pêche à la morue aux Sables d'olonne au XVIème siècle

Matin glacial d’hiver, sur l’océan plombé

Le morutier s’éloigne, toutes voiles exhibées

Mère et femmes Sablaises (1) , courageuses et dignes

En retenant leur larmes, de la main font un signe

Aux marins sur le pont partant à Terre-Neuve

C’est le dernier adieu, début d’une autre épreuve

Cinq longs mois d’angoisse, oh bien cruelle absence

Éduquer les enfants, dans une heureuse ambiance

Dans la nuit solitaire, écouter la houle geindre

Seule Dans son grand lit, Ô Pleurer et craindre

Qu’Océan nourricier, dans ses flots meurtriers

Soudain puisse engloutir, le frêle morutier

 

Pendant ce temps, sur l’usine flottante

Dans la houle glaciale, et la pluie dure battante

Chaque nuit, chaque jour, Capitaine et marins

Travaillent réunis, brûlés par les embruns

Tirer les lourds filets, trier les morues vertes

Les laver et saler après les avoir ouvertes

Relancer les filets, dans la sueur et le stress

Et puis Recommencer, Recommencer sans cesse

Pendant les courts repos, sur la dure couchette

Se reposer enfin, Dormir sans sa Mariette

Bercé par le roulis, rêver au quai Chaumois (2)

Au retour espéré, dans la joie et l’émoi

Pouvoir étreindre enfin, Femme, mère et enfants

Sur la terre ferme tout près de l’océan

Oh vivre réunis, chaque jour de la vie

Ne jamais repartir, espoir inassouvi

 

Martine (juin 2015)

La pêche à la morue aux Sables d'olonne au XVIème siècle

Si vous voulez connaître l'histoire de cette pêche à Terre Neuve, j'ai mis en lien ci-dessous un article de la société historique olona sur la grande pêche à terre neuve (Conférence d'Hervé Retureau du Colloque sur "Les Vendéens et la mer", sepembre 2007)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

écureuil bleu 18/08/2015 22:27

Ton poème est superbement écrit et décrit bien la vie sur ces morutiers.

Jeanne Fadosi 10/08/2015 18:36

une pêche qui avait tant de conséquence sur la vie des marins et de leur famille ...

DD 10/08/2015 13:32

il est très beau ton poème et en dit long, Bravo !
Bises Martine

lemenuisiart 09/08/2015 19:20

C'est un très beau passage historique

mamykool 09/08/2015 12:33

Très bel hommage avec ces mots très recherchés bravo, bon dimanche !

Quichottine 09/08/2015 11:37

Quand on écoute les marins parler, ils disent tous qu'en mer ils ont envie de rentrer mais qu'à peine leurs pieds sur la terre ferme, ils meurent d'envie de repartir...
La mer comme une drogue dont ils ne peuvent se passer.
Douce et belle journée Martine.
Bisous.

lyly 09/08/2015 08:19

Un petit coucou, pose aussi mamie en ce moment Anaïs et Amandine, quand elles vont repartir c'est au tour de shanny de venir, fin de semaine nous irons aussi nous occuper de Mya car sa maman vient de trouver un emploi pour 1 mois, pour le moment aout très chargé, nous attendons sept avec impatience bien que nous ne pouvons faire de grande promenade avec j-p
je profite que les filles dorment pour visiter
bises a vous deux
lyly

dom 09/08/2015 06:36

Bon dimanche.
♥ Bisoux ♥

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

colettedc 09/08/2015 04:13

C'est magnifique Martine, et si bien dit ! Bon dimanche tout entier !
Bisous♥

Solange 08/08/2015 20:54

C'est un très beau poème qui décrit bien ce dur et dangereux métier.

jm:rober 08/08/2015 14:42

bonjour Martine,
merci pour ce joli poème sur ses forcenés de la mer dont plusieurs ne sont jamais revenus......
bon weekend
amitiés

Une fleur de Paris 08/08/2015 11:39

Bonjour Martine,
Un bien beau poème, merci du partage. J'aime les vielles illustrations. Passe une bonne journée, bises Véronique

jean 08/08/2015 10:01

Combien ne revenaient pas de ces longs voyages ? c'était vraiment un travail éprouvant et dangereux...

M'mamzelle Jeanne 08/08/2015 09:48

Que c'est beau Martine!
Ce poème reflète la vie rude de ces pêcheurs
Tu as fait là un chef d'oeuvre Merci

Ionard 08/08/2015 09:31

Très beau ton poème Martine et il est bien le reflet de ce qu'était la dure vie de ces marins comme ceux de La Galathée de Roger Vercel.
Bises Dany

ocgall 08/08/2015 09:26

Bonjour …
J'aime bien la morue mais pas l'huile de …
J'ai visité un cimetière des français, pêcheurs de morue, en Irlande … Il y a aussi un petit musée ...
… Bonne journée, … Amicalement, … Claude

claudine/canelle 08/08/2015 08:48

Anita Conti a fait partie de ces grandes femmes !!
Ton poeme est un très bel hommage à ce métier très dur !
Bises Martine

Rose63 08/08/2015 08:19

C'étaient des femmes fortes
Le métier dur
Jolie ta narration
Bise et belle journée

@lain 08/08/2015 08:07

Bonjour Martine
Oui le départ devait être dur car ce n'était pas un départ en vacances, les pêcheurs partaient pour plusieurs mois et certains ne revenaient pas hélas !
J'espère que tu vas bien avec ce temps chaud que nous avons, mais toi tu as l'air de la mer qui doit rafraîchir.
Je te souhaite un beau weekend
Bisous
@lain

LADY MARIANNE 08/08/2015 07:34

une passion pour ces marins qui quittaient tout pour plusieurs mois !
pauvres femmes seules qui devaient tout gérer et craignaient le pire-
bon samedi- bravo !!

tiot le mineur 08/08/2015 07:03

salut
il fallait vraiment aimer la mer pour partir cinq mois pour un salaire de misère
bon samedi

jill bill 08/08/2015 05:42

On imagine ces mères et épouses, inquiètes pour eux... aller et retour sans cesse, et un jour combien de marins ne sont pas rentrés.... merci Martine, bises

dom 08/08/2015 05:20

Superbe poème. Bravo.
Bon week end.
♥ Bisoux ♥

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ